Renforcer les compétences de base – Les indicateurs de référence

Logo SBS Kopie

Dans la majeur partie des pays européens, un taux significatif d’adultes – en emploi ou sans emploi – ne maîtrisent pas les compétences de base (lecture, écriture, calcul et TIC). Cela impacte sur la vie de tous les jours et la vie en tant que citoyen, l’habilité à gérer le changement, l’implication dans la formation tout au long de la vie et dans l’employabilité et/ou la sécurité de l’emploi.

 

Sachant que les personnes les moins qualifiées accèdent le moins à la formation et à la formation continue notamment, le groupe « Straighten Basic Skills » (SBS ci-après) a vu le jour dans l’optique de remédier à cette situation en rejoignant les objectifs de l’Europe 2020. de Annika Ribordy

 

Genèse du SBS

Un consortium est né pour travailler sur un projet dans le cadre du renforcement des compétences de base chez les personnes adultes, intégrant les institutions suivantes :

  • INFREP (Institut National de Formation et de Recherche sur l’Education Permanente – France),
  • bbb (Büro für berufliche Bildungsplanung – Allemagne),
  • BEST (Institut für berufsbezogene Weiterbildung und Personaltraining – Autriche),
  • Folkeuniversitetet (Norvège),
  • IREA (Institul Roman de Educatie a Adultilor – Roumanie),
  • et NIACE (National Institute of Adult Continuing Education – Angleterre et pays de Galles).

4 aspects principaux sont ressortis d’une première analyse concernant une bonne implémentation des formations portant sur les compétences de base :

  • La communication avec les employeurs.
  • La communication avec les employés/travailleurs.
  • L’expérience des formateurs/conseillers.
  • L’approche pédagogique des formations sur le lieu de travail.

Ce projet mis en place par SBS porte sur une durée totale de 36 mois (septembre 2014 à août 2017) avec 4 productions intellectuelles/textuelles, un événement commun pour le personnel, 5 évènements locaux et un événement final commun en Autriche.

4 activités découpent ce projet :

  • IO1 SBS Ensemble d’indicateurs : définition d’indicateurs permettant de percevoir le succès d’implémentation des formations portant sur les compétences de base pour des travailleurs peu qualifiés et/ou sans emploi.
  • IO2 SBS Synthèse des rapports nationaux : analyse de la situation par pays concernant ces indicateurs, avec exemples pratiques.
  • IO3 SBS Phase expérimentale : projet de transfert de un ou deux indicateur(s) dans des pays pilotes.
  • IO4 SBS Feuille de route européenne : rapport sur « comment renforcer les compétences de base métier – feuille de route européenne », basé sur les résultats des projets pilotes.

Nous détaillons ci-après la première étape de ce projet (IO1 SBS Ensemble d’indicateurs).

 

IO1 SBS – Définition des indicateurs

Les activités pour définir ces indicateurs ont porté sur :

  • La contribution des partenaires sur les indicateurs de succès pour implantation des formations de compétences de base pour les travailleurs peu qualifiés ou sans emploi.
  • Le traitement de ces indicateurs.
  • Une discussion, confirmation et traitement éditorial de ces indicateurs.

Voici l’ensemble des indicateurs définis pour renforcer les compétences de base :

  • Conditions cadres/légales : avoir une loi renforçant la formation continue, comme par exemple en Suisse avec une nouvelle Loi sur la formation continue entrée en vigueur le 20 juin 2014.
  • Système de financement : trouver des systèmes efficaces de financement. Par exemple à Genève qui a mis en place un nouveau système, qui repose sur le financement de la demande (les individus) grâce au chèque formation, plutôt que de financer l’offre (les institutions de formation).
  • Coordination nationale : en Suisse, il s’agit du SEFRI qui coordonne au niveau national les activités concernant la promotion des formations des compétences de base.
  • Professionnalisation des formateurs : un cadre national concernant la formation des formateurs est en train de se mettre en place par un groupe de pilotage afin d’harmoniser la qualité des formations dans le domaine des compétences de base.
  • Organisation de partage des compétences des compétences et connaissances sur les formations de base : constat que les pratiques diffèrent singulièrement d’un canton Suisse à un autre.
  • Implication des acteurs pertinents dans le champ de l’éducation de base.
  • Lien entre les employeurs et les autorités politiques.
  • Lien entre les partenaires sociaux et les acteurs privés.
  • Mise sur pied de concepts pédagogiques spéciaux.
  • Assurance qualité et évaluation des mesures offertes.
  • Formations de compétence de base intégrées dans les stratégies d’innovation.
  • Existence des ressources au niveau régional.

La liste de ces indicateurs permet de percevoir les différents points requis et besoins pour un renforcement efficace des compétences de base auprès d’adultes peu qualifiés. Ceux-ci sont en effet les premiers à subir les nombreux changements structurels du marché de l’emploi. Un bon niveau de compétence de base permet une meilleure flexibilité professionnelle notamment, et également l’accès à une certaine employabilité, gage d’une meilleure qualité de vie.

Les conclusions de ce projet Straighten Basic Skills (SBS) et les diverses analyses feront l’objet d’un suivi et d’une information de la part de la FSEA.

>> plus d’informations

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s